Retour

Ubaye

Le patrimoine fortifié


Patrimoine fortifié

250 années d'histoire

La vallée a longtemps été disputée entre la France et la Savoie.

La frontière était tantôt à l’entrée de la vallée (le fort de Saint-Vincent et la citadelle de Seyne contrôlaient alors cette frontière côté français), tantôt au col de Larche, voire au-delà des cols.

Entre le 19e et le 20e siècle, de grands chantiers ont échelonné des défenses successives avec, comme nœud du dispositif, l’énorme montagne fortifiée de Tournoux.

 

L'histoire et le patrimoine de l'Ubaye amènent à la découverte incontournable des fortifications.

Cette histoire militaire très riche s'explique par la situation géographique de la Vallée, carrefour entre le Piémont, la Savoie et la Provence.

Les grandes campagnes de constructions de fortifications modernisèrent la vallée et facilitèrent la vie de ses habitants : ouvertures des routes (col de la Cayolle...), nouveaux moyens de communication, électrification.

Découvrez les Forts

Tournoux, Roche la Croix, Saint-Ours Haut et Bas

Débutés en 1843, les travaux se poursuivirent pendant 22 ans. L’apparition de l’artillerie rayée (1858) conduisit le général Séré de Rivières à parachever la forteresse avec la construction de la batterie des Caurres et du Serre de l’Aut.  

Cette fortification de montagne fut complétée vers 1880 par une série d'ouvrages édifiés sur les hauteurs : redoute de Roche-la-Croix, batteries de Viraysse, Mallemort, Vallon Claus, Cuguret, Chaudon, Chatelard, de la tour et Dormillouse. 
 
Dès 1930, la ligne Maginot compléta le dispositif fortifié de la vallée de l’Ubaye. À Meyronnes, les ouvrages de Saint-Ours haut, de Saint-Ours bas et de Roche-la-Croix, tournés vers le col de Larche, sont exemplaires des techniques de construction militaire de l'époque. 

Après l'occupation française de l'Italie au 19e siècle, la batterie de Viraysse (Larche), la plus haute de France (2 772 m) et le fort de Tournoux (la Condamine) furent érigés.

Ce dernier, véritable muraille se développant sur un dénivelé de 700 m, surveillait les passages entre la vallée italienne de la Stura et le col de Vars.

Vauban fut le premier à marquer le paysage en édifiant le fort de Saint-Vincent à la fin du 17e siècle, au temps où l'Ubaye était encore savoyarde.

Après l'occupation française de l'Italie au 19e siècle, le général Haxo prit la décision en 1837 de construire un fort à Tournoux.

Forteresse de Tournoux Forteresse de Tournoux
Roche la Croix Roche la Croix
Saint Ours haut Saint-Ours Haut
Saint-Ours Bas

Visitez un fort

Nous vous donnons rendez-vous l'année prochaine pour les visites

Carte de localisation des ouvrages

+ / - pour zoomer, cliquez sur les repères pour plus d'infos.


Afficher Les fortifications de l'Ubaye sur une carte plus grande